Informations récentes sur SEPUR Appel de la CGT à un rassemblement solidaire le 17/01



Le conflit entre les salariés du Syndicat intercommunal des ordures ménagères (SIOM) de Villejust et leur employeur SEPUR s’enlise.

L'Union Départementale CGT appelle à un RASSEMBLEMENT SOLIDAIRE LE 17 JANVIER 2019 A 9H00

devant le Tribunal des prud’hommes de Longjumeau

09/01 Situation tendue au SIOM de Villejust!

Dans un courrier adressé aux habitants concernés par la récolte des déchets, Jean-François Vigier, maire de Bures- sur- yvette et président du Siom, soit 19 communes du nord-ouest de l'Essonne, plus deux des Yvelines, affirme qu'un protocole de fin de conflit a intégré les quatres principales revendications des éboueurs. Tout ceci n'est que balivernes, aujourd'hui la situaton au Siom est explosive, rien encore n'a été signé.
Lundi 07 janvier, pour la première fois depuis le 02 novembre, une vingtaine de camions sont arrivés sur le site (il en faut 35 pour faire les tournées).
Une quinzaine d'entre eux ne remplissait pas les conditions de sécurité (manque de marche-pied, pas de lumière, pas d'assurance...) ils sont donc repartis vers les autres dépôts. 5 équipages ont pu reprendre le travail ce matin là.
L' après-midi les vingt éboueurs de la seconde équipe ont pu constater que leurs vestiaires avaient été visités: donc pas d'équipement!?
Ce sont des intérimaires ou autres contrats venant de l'extérieur qui sont venus en remplacement. Mais le pire c'est que ceux qui avaient leurs tenues ont été aussi écartés des tournées!
Mardi 08 janvier de bonne heure, l'inspection du travail a pu constater les mauvaises conditions de travail de certains salariés (pas de lumière dans l'atelier mécanique), vérifier les plannings et constater que des intérimaires étaient présent sur le site alors que les éboueurs lock-outés attendaient qu'on leur donne du travail.
Les camarades responsables de secteur (ceux qui organisent les tournées) étaient là à rien faire...et d'autres personnes de Sepur chargés de donner les consignes de travail faisaient tourner les équipes sans tenir compte des affectations habituelles avec des plans de tournées illisibles! Le plus rigolo c'est d'apprendre que plusieurs camions se retrouvent sur la même tournée, doublons avec des camions d'autres sites! Le reste de la semaine répétita...
A quoi joue Sepur a quelques jours d'un jugement très attendu des prud'hommes sur le lock-out que subissent depuis deux mois nos camarades?
Que font nos élus qui auraient dû depuis longtemps rompre le contrat avec ce groupe aux méthodes d'un autre âge?
Le fait de vouloir faire des économies doit-il pousser les élus à fermer les yeux?
Quel serait le coût d'une régie publique sans ces actionnaires avides de subventions publiques, donc de nos impôts?

L'Union Locale CGT des Ulis
3 avenue des Indes ZA Courtaboeuf BP 118
91940 LES ULIS cedex
tél:01.69.07.32.48- Fax: 01.64.46.26.43 - cgt.ul.les.ulis@orange.fr